À Voix nue - Marcel Ophuls | madelen

série

À Voix nue - Marcel Ophuls

1 saison — 1993 — Réal : Nicole Salerne

Conversation avec un cinéaste inventif, sans concessions, qui a brisé les conventions de genre du cinéma. Marcel Ophuls revient sur son lien étroit avec la Seconde guerre mondiale, à laquelle il consacrera deux documentaires majeurs, partage son regard sur le cinéma et la télévision, et évoque bien sûr la personnalité de son père, Max Ophuls.

Lecture

S1E1

Dans cette première partie Marcel Ophuls parle de son père, le metteur en scène Max Ophuls, sa carrière, ses chefs-d’œuvre, et de l’évolution du milieu du cinéma. Le réalisateur évoque également ses souvenirs d'enfance et de la deuxième guerre mondiale.

S1E2

Marcel Ophuls est questionné sur son film Le Chagrin et la pitié, sur sa vision de la Seconde guerre mondiale, de la Résistance et de la Collaboration. Il revient sur le rôle politique du film et l'accueil du public après la censure de l'ORTF.

S1E3

"Le cinéma-vérité non seulement je n’y crois pas mais j’en ai rien à foutre !". Marcel Ophuls explique son choix de traiter les documentaires comme des dramatiques. Il revient aussi, entre autres, sur sa tentative de comédie à l’américaine avec Peau de banane, et sur son Oscar pour Hotel Terminus

S1E4

La conversation porte maintenant sur la télévision. Peut-on la repenser et comment pourrait-elle mieux refléter la réalité contemporaine ? Marcel Ophuls critique les liens de la télévision Française avec les pouvoirs politiques, il déplore le choix des programmes en fonction de l'audimat et le manque de liberté accordé aux créateurs.

S1E5

Marcel Ophuls évoque les difficultés pour financer des documentaires en France. Il parle de son nouveau projet de film, un documentaire sur l’histoire du journalisme de guerre. Il raconte d’ailleurs les jours de tournage lors du siège de Sarajevo.